Archives mensuelles: avril 2015

Dimanche 7 juin 2015

Affiche Tanneries 2015

 

Conférence

de Christophe AQUADRO :

Les tanneries & industries
de la vallée du Gapeau

Belgentier

à 10 h

Salle Henri Aycard

Entrée libre

 

 

Conférence Aquadro

La conférence.

 

Consultez (après quelques secondes de téléchargement) le résumé en images de la conférence.

 

 

 

Conclusion :

En se basant sur les faits et les analyses, on arrive au constat suivant : les cadres géographiques et humains dans la vallée sont étroitement liés par un point commun : le Gapeau.
Ce fleuve a laissé la marque de son passage dans la mémoire des lieux et celles des hommes.
Aux XVI-XIXes siècles, la prospérité économique de la vallée dépendait (le terme est important) en grande partie des ressources que procurait le Gapeau.
En pratique, il s’agit des moyens mis en œuvre pour assurer cette prospérité. Elle devait beaucoup à la diffusion des techniques d’arrosage, sous-exploitées jusqu’au XVIe siècle à cause de ces fameux droits d’eau. En effet, avec les concessions faites sur la propriété de l’eau, on remarque que la densité du nombre de canaux est allée en croissant. Les réseaux sont relativement complexes, leur organisation était pensée, tant au plan matériel que sur le plan humain.
Ces systèmes d’irrigation se sont perfectionnés au point d’atteindre une forme d’immobilisme au XIXe siècle, à plusieurs niveaux, notamment techniques.
Nous sommes passés d’une domination de l’homme sur l’eau à une domination entre hommes pour l’eau. L’eau est devenue un enjeu économique.
Sur cette période, un des intérêts défendus sur le canal était la tannerie.
Toute son histoire repose sur l’eau. La tannerie dans la vallée s’est ancrée dans le temps et l’espace. Elle a évolué aussi : nous sommes passés de techniques longues et exigeantes avant le XIXe siècle à des méthodes plus rapides. À Belgentier, nous avons l’illustration de ceux qui ont réussi la transition, comme la famille Arnaud, et de ceux qui ne se sont pas adaptés, comme le montre l’étude archéologique de la tannerie de Camp Long.
Au total, la tannerie demeure présente dans la vallée, ayant su conserver une certaine dynamique. La maitrise de l’eau a effectivement créé une forme de développement économique dans la vallée. C’est l’aspect majeur de ce travail qui ne doit pas oublier le rôle joué par d’autres activités, pour qui le lien avec le Gapeau est soit primordial, soit plus indirect, voire inexistant : par exemple les papeteries, les plâtrières, les fours à chaux, etc.
D’autre part, les liens entre l’homme, l’eau et l’histoire se sont développés selon le schéma suivant :
L’homme, en cherchant à dominer puis à gérer l’eau a dû s’en donner les moyens matériels. À ce niveau intervient la diffusion des techniques d’irrigation.

Il est désormais clair que la vallée du Gapeau méritait qu’on s’y intéresse. Ce panorama est bien sûr incomplet, mais il fallait bien réaliser une première ébauche. La vallée a peu été étudiée.

Le Gapeau se prêtait bien à cette étude.
N’a-t-il pas donné à la vallée son identité ?

Samedi 6 juin 2015

Décugis Eau 2015

 

Conférence :

L'eau du puits au canal de Provence

Solliès-Pont

 

Présentée par :
Raoul DÉCUGIS,

à 15 h

Espace associatif Jean Murat
Entrée libre

 

 

 

Illustration : BALDY Christian

 

 

Conférence Raoul 1

La conférence.

Vendredi 5 juin 2015

Affichette inondations Foret

Conférence :

Les inondations
dans le canton de Solliès-Pont

Belgentier

 

Conférence de Jean-Paul FORÊT

à 15 h

Espace associatif Jean Murat
Entrée libre

 

 

 

Conférence Forêt 1

La conférence

Recensement d'août  1765

Dictionnaire des Gaules et de la France, par l’abbé Jean, Joseph Expilly (1719-1793), 1770.

SOLIERS ou SOULIERS en Provence, diocèse de Toulon, parlement et intendance d’Aix, viguerie et recette d’Hyères. On y compte 31 feux de cadastre et 5 058 personnes de tout âge, de tout sexe et de tout état (voir à la page 951 du tome V de ce dictionnaire). Cette commune divisée en trois paroisses Soliers le Pont, Soliers les Toucas et Soliers la Ville est sur la petite rivière de Gapeau, dans une contrée des plus agréables et fort abondante en grenades, oranges, olives, citrons, figues etc. à 1 lieue 1/3 SO de Cuers, à 3 lieues NO d’Hyères et à 2 lieus NE de Toulon. Il y a un couvent de Capucins.
Dans une bulle de Grégoire VII de l’an 1084 il est fait mention de Soleriis. On y a trouvé aussi deux inscriptions qui sont rapportées par Bouche au tome Ier de sa description de Provence p. 339. C’est la patrie d’Antoine Arena ou des Arens qui se rendit célèbre par ses vers macaroniques. On sait que cette espèce de poème consiste à entasser des mots moitié latins, moitié français, moitié provençaux et d’en faire un mélange d’un goût barbare.
Le principal ouvrage d’Antoine Arena dans ce genre c’est la description de la guerre de Charles Quint en Provence, imprimé en 1537 fort rare avant qu’on l’eut réimprimée en 1747 in 8° à Paris sous le nom d’Avignon. Il mourut en 1544 étant juge de la ville de Saint-Rémy en Provence.
En 1765 MM les administrateurs de la Provence et pays de Provence se déterminèrent à ordonner le recensement par têtes des habitants de cette province… il est à souhaiter que leur exemple soit suivi dans toute l’étendue du royaume et que leur procédé soit répété de temps en temps en Provence… ils firent imprimer un nombre suffisant de feuilles à remplir conformément aux titres qui étaient à la tête de chaque feuille :

           1. Chef de famille ; nom patronymique, de baptême, profession ;
           2. N° de la maison (il avait été ordonné qu’elles fussent toutes numérotées en rouge ou noir dans toute l’étendue de la province, pour éviter les géminations) ;
           3. Nombre d’hommes de chaque maison ;
           4. Nombre de femmes de chaque maison ;
           5. Nombre de garçons de + de 12 ans ;
           6. Nombre de filles de + de 12 ans ;
           7. Nombre de garçons de - de 12 ans ;
           8. Nombre de filles de - de 12 ans ;
           9. Nombre de valets, domestiques, garçons de travail et apprentis ;
           10. Nombre de servantes et autres domestiques de sexe féminin ;
           11 A Total des habitants effectifs ;
           11 B Total des étrangers non provençaux ;
           11 C Total des étrangers provençaux ;
           12. Observations.

L’opération commença dans toute l’étendue de la Provence le 24 août 1765 et fut terminé le 31, il en résulta le dénombrement qui suit :

Viguerie d’Hyères

Maisons des villes et bourgs maisons des villages et campagnes total habitants total des étrangers
Belgentier   192 942  
Bormes
Brégançon
  212 1141  
Carnoules   174 727  
Cuers 844 49 2975 14
Forcalqueiret   165 706 15
Hyères 621 306 5350* 136
Pierrefeu   167 686 3
Le Puget   258 1243 3
Soliers-Pont
Soliers-Toucas
Soliers-la-Ville
656 361 5058 99
La Vergne   26 170 0
Total  2121 2160 20157 298

* y compris 68 hommes de troupes.

Chefs lieux de viguerie voisine

Maisons des villes et bourgs Maisons des villages et campagnes total habitants
   Toulon 2235 263 22580 civils
   Brignoles 716 52 4526 
   Saint-Maximin 471 28 2911
   Aups 425 38 2525
   Lorgues 456 106 3850
   Barjols 322 0 2454
   Draguignan 823 65 5129

Sur les 25 vigueries de Provence 10 seulement étaient plus peuplées que celle d’Hyères :

    Aix :        132 667 h.     Forcalquier :        30 833 h.
   Apt :        35 806 h.     Grasse :        35 028 h.
    Brignoles :        20 496 h.    Sisteron :        26 244 h.
   Digne :        21 082 h.     Tarascon :         35 112 h.
    Draguignan :        53 593 h.    Toulon :        35 838 h.

Détails sur Soliers le Pont, Soliers Saint-Christophe et Soliers la Ville réunis

     Nombre des maisons des villes et bourgs : 656
     Nombre des maisons des villages et campagnes : 361
     Nombre d’hommes : 1140
     Nombre de femmes :      1297
     Nombre de garçons de + de 12 ans : 630
     Nombre de filles de + de 12 ans : 522
     Nombre de garçons de - de 12 ans : 751
     Nombre de filles de - de 12 ans : 687
     Nombre de valets, domestiques, garçons de travail et apprentis : 77
     Nombre de servantes et autres domestiques de sexe féminin : 53
     Nombre des habitants des villes et bourgs : 3483
     Nombre des habitants des villages et campagnes : 1525
     Total des habitants : 5058
     Nombre des étrangers nés en Provence : 80
     Nombre des étrangers nés hors la Provence : 19

Cette communauté est composée de trois chefs-lieux ou paroisses :

Nombre d'habitants
  de la ville de la campagne total
  Soliers le Pont 2194 375 2569
  Soliers les Toucas 672 48 720
  Soliers la Ville 617 1152 1769
  Totaux 3483 1575 5058

Les douze communautés de la viguerie d’Hyères :

 Viguerie d’Hyères Nb. de feu*  
 Hyères, chef-lieu 50  
 Belgentier 3 1/4
 Bormes 4  
 Brégançon 0 1/20
 Carnoule 7  
 Collobrières 6 1/6
 Cuers, ville 12 1/2
 Forcalqueiret et sa baronnie 4  
  Pierrefeu 3 3/4
  Le Puget 7  
  Solliès, ville 31  
  La Verne   1/6
  Total   138 2/3, 1/16, 1/20
Carte de Cassini N° 155, Toulon 1778-1779

Carte de Cassini, numéro 155, Toulon, 1/80 millième, 1778-1779.

* Le terme feu (du latin focus, le foyer) désigne, particulièrement au Moyen Âge, le foyer, d'abord au sens strict (endroit où brûle le feu) puis figuré : le logement familial (cf. l'expression « sans feu ni lieu »), puis la famille elle-même. Très rapidement, il est utilisé comme unité de base pour l'assiette, le calcul et la perception de l'impôt ; on parle alors de feu fiscal.

Mercredi 3 juin 2015

Affichette  Pêche, 2015

Conférence :

La continuité écologique
dans le cours du Gapeau

Solliès-Pont

Par Éric Leterrier et  Julien Preynat
(Fédération varoise pour la pêche et la protection du milieu aquatique)

à 14 h

Espace associatif Jean Murat
Entrée libre

 

 

 

Conférence Pèche

La conférence

Du 30 mai au 7 juin 2015

Affichette eau, 2015

 L'eau et le Gapeau

 

- Conférences

- Animations

- Expositions photos et matériels

 (Puits, bassins, citernes, lavoirs, fontaines.)

 

 

Du 30 mai au 7 juin 2015
Espace associatif Jean Murat
de 10 à 12 h et de 14 h 30 à 18 h.

Entrée libre

Expo Eau 2015

L'exposition salle Murat.

Eau lessive

La lessive, présenté par Pierre Saulnier (collection privée).

Eau Photos

L'exposition photos : bassins, citernes, fontaines, lavoirs et puits.

Eau Domestique

Eau domestique : transport et utilisation.

Eau domestique : transport et utilisation.

Classe 1
PetitesBetesw

Une classe CE2 Alphonse Daudet en visite à l'exposition.

Classe CM2 Alphonse Daudet de Madame Imbert, en sortie sur les bords du Gapeau. Animatrice : Marie-Estelle Falcou.

Le 15 avril 2015

CM2

Visite guidée avec le CM2
Alphonse Daudet

Le 15 avril 2015

Départ : 8 h 45

Sujets développés, voir pages :
le chateau

 

 

15 avril 2015

Devant l'entrée principale du château. (Photo : Écomusée)