Informations

Solliès-Pont

Etat civil de 1861, 1866 et 1872

 

Récapitulation
Etat civil

1861

 

1866

 

1872

 

Garçons

693

 

686

 

606

 

Masculin – Mariés

682

1475

604

1407

610

1317

Veufs

100

 

117

 

101

 

Filles

661

 

604

 

591

 

Féminin  - Mariées

678

1482

597

1374

603

1375

Veuves

143

 

173

 

181

 

Totaux

 

2957

 

2781

 

2692

 

 

 

 

 

Dont

186étrangers

https://live.staticflickr.com/65535/49280605517_1ca2af049a_k.jpg

Photo Flickr

Photo Flickr

Pièce jointe vide ou le type d'article n'est pas une 'pièce jointe'
chateau Solliès-Pont Home slider

D'Antonio Monique

PREMIER LEVAIN (4 à 8 jours)
- 100 gr d’eau de source si possible, sinon le robinet – puis 100 gr - puis 200 gr
- 100 gr de farine T50 mini, T70 de préférence – puis 100 gr - puis 200 gr
- 1 pot plastique avec couvercle pour conserver le levain (1 litre mini pour des pains de
500 g), le couvercle doit laisser passer le gaz dégagé par le levain
- si possible: 100 gr de raisins de Corinthe bio (accélère le démarrage du levain)
Si on dispose de raisins de Corinthe, faire frémir l’eau, éteindre le feu, ajouter les raisins et
laisser infuser pendant 24 h, puis retirer les raisins
Dans le pot mélanger 100gr de farine avec l’eau
Attendre le démarrage du ferment – 3 jours mini – on observe des bulles en surface
Sans raisin de Corinthe, le mélange capte les ferments qui flottent dans l'air
Ajouter 100 gr de farine et 100 gr d’eau – mélanger
Attendre le développement du ferment, donc les bulles – 1 jour en principe
Ajouter 200 gr d’eau et 200 gr de farine – mélanger
Attendre le développement du ferment – 1 jour
On obtient le « chef » ou premier levain utilisable
Le levain est utilisable lorsqu’il est monté (gonflé du gaz de fermentation)
On prend la quantité nécessaire et on garde un reste
On conserve le reste
- au frigo pour l’utiliser 1 semaine plus tard
- à température ambiante pour l’utiliser le lendemain
Pour une nouvelle utilisation sortir le reste de levain qq heures avant (la veille pour le
lendemain matin va bien car la température ambiante baisse)
Y ajouter eau et farine pour doubler le poids – mélanger
le

PREMIER LEVAIN (4 à 8 jours)
- 100 gr d’eau de source si possible, sinon le robinet – puis 100 gr - puis 200 gr
- 100 gr de farine T50 mini, T70 de préférence – puis 100 gr - puis 200 gr
- 1 pot plastique avec couvercle pour conserver le levain (1 litre mini pour des pains de
500 g), le couvercle doit laisser passer le gaz dégagé par le levain
- si possible: 100 gr de raisins de Corinthe bio (accélère le démarrage du levain)
Si on dispose de raisins de Corinthe, faire frémir l’eau, éteindre le feu, ajouter les raisins et
laisser infuser pendant 24 h, puis retirer les raisins
Dans le pot mélanger 100gr de farine avec l’eau
Attendre le démarrage du ferment – 3 jours mini – on observe des bulles en surface
Sans raisin de Corinthe, le mélange capte les ferments qui flottent dans l'air
Ajouter 100 gr de farine et 100 gr d’eau – mélanger
Attendre le développement du ferment, donc les bulles – 1 jour en principe
Ajouter 200 gr d’eau et 200 gr de farine – mélanger
Attendre le développement du ferment – 1 jour
On obtient le « chef » ou premier levain utilisable
Le levain est utilisable lorsqu’il est monté (gonflé du gaz de fermentation)
On prend la quantité nécessaire et on garde un reste
On conserve le reste
- au frigo pour l’utiliser 1 semaine plus tard
- à température ambiante pour l’utiliser le lendemain
Pour une nouvelle utilisation sortir le reste de levain qq heures avant (la veille pour le
lendemain matin va bien car la température ambiante baisse)
Y ajouter eau et farine pour doubler le poids – mélanger
Attendre le

Our default theme for 2020 is designed to take full advantage of the flexibility of the block editor. Organizations and businesses have the ability to create dynamic landing pages with endless layouts using the group and column blocks. The centered content column and fine-tuned typography also makes it perfect for traditional blogs. Complete editor styles give you a good idea of what your content will look like, even before you publish. You can give your site a personal touch by changing the background colors and the accent color in the Customizer. The colors of all elements on your site are automatically calculated based on the colors you pick, ensuring a high, accessible color contrast for your visitors.

Our default theme for 2020 is designed to take full advantage of the flexibility of the block editor. Organizations and businesses have the ability to create dynamic landing pages with endless layouts using the group and column blocks. The centered content column and fine-tuned typography also makes it perfect for traditional blogs. Complete editor styles give you a good idea of what your content will look like, even before you publish. You can give your site a personal touch by changing the background colors and the accent color in the Customizer. The colors of all elements on your site are automatically calculated based on the colors you pick, ensuring a high, accessible color contrast for your visitors.

Gardane Gaspard Amédée

Lilium pomponium  L.

Lis de Pompone, Lilium pomponium L. 467x700

Nom provençal :
 - Ile

Famille : LILIACEAE

Lis de Pompone, Lilium pomponium L.
Lis de Pompone, Lilium pomponium L.

Stellaria holostea  L.

Stellaire holostée, Stellaria holostea L.

Nom provençal :
 - Grame-flouri ;
 - Esteleto.

Famille : CARYOPHYLLACEAE

Stellaire holostée, Stellaria holostea L.

 Teucrium marum  L.

GERMANDRÉE MARUM OU HERBE AUX CHATS
Germandrée des chats, Teucrium marum L.
Germandrée des chats, Teucrium marum L.

Nom provençal :
 - Farigoulo-dei-gat

Famille : LAMIACEAE

Localisation :
Cette espèce très rare ne se trouve que dans les maquis bas des îles de Port-Cros et du Levant sur sols acides et pierreux.
Plante buissonnante, dressée, rappelant le Thym vulgaire, mais aux inflorescences longues et lâches.
Sa forte odeur camphrée, qui rappelle un peu celle de l’éther, attire irrésistiblement les chats mâles  qui se vautrent sur les tiges feuillées ou fleuries, en proie à une sorte d’ivresse !

Utilisation :
La plante renferme du « camphre de Marum » et une huile essentielle spéciale ou « essence de Marum ».
Les feuilles et les sommités fleuries sont stimulantes, toniques, aromatiques et anti-spasmodiques.
Les fleurs sont visitées par les abeilles.
Cultivée comme plante ornementale.

D'hier à aujourd'hui
joanne2w

 

JOANNE Adolphe,

Éditeur :  Hachette, Paris,

Année : 1880,
reprint 1994,

Pages : 64 p.

ISBN : 2 01 235063 1

Palmes académiques Jean-Paul FORÊT

Palmes Forest
Palmes académiques

Le 11 juin 2016, notre ami et vice président de l'Écomusée reçoit les Palmes académiques des mains de M. Christian Prosperini, commandeur et président de l'association des médaillés de l'ordre des Palmes académiques devant l’entrée de la Mine de Cap Garonne, en présence de : de gauche à doite :
M. Hervé Stassinos, maire du Pradet, M. Pierre Soubelet, préfet du Var et M. Roger Murena, président de la Mine et des Amis de Jean Aicard.

 

 

Quelques photos de la visite de la mine.
  • Mine 1
  • Mine  2
  • Mine  3
  • Mine  4
  • Mine  5
  • Mine 6

L'Écomusée de la vallée du Gapeau

plan

C'est en quelque sorte un musée qui travaille sur le passé, le présent et le futur, se plaçant résolument dans cette démarche indispensable de développement durable, intégrant pleinement les trois aspects  ; économique, social et environnemental des activités humaines.

 L'écomuséologie

Concept et mouvement d'essence française, a l'homme et son milieu comme objet, « l'Homme et son territoire : son foyer, son village, son petit pays, sa région ».
Musée du territoire, véritable « passeur de mémoire », interprète de la communauté et des patrimoines, l'Écomusée de la vallée du Gapeau déborde le simple champ culturel par sa contribution à la structuration et au développement du territoire de la vallée du Gapeau.
Attaché à ce territoire dont il valorise l'ensemble des formes d'expressions pluridisciplinaires dans son approche scientifique, en résonance avec les différentes composantes du patrimoine, il contribue ainsi à une meilleure lisibilité environnementale, économique, sociale et culturelle de ce territoire.

Cette vocation l'amène à devenir :
- un observatoire expert du territoire ;
- un outil pédagogique et de formation ;
- un média qui crée du lien et du sens ;
- un espace d'intermédiation interculturel et intergénérationnel.

Il répond ainsi au désir de plus en plus vif des Français, en quête de repères dans un monde incertain, de s'approprier pleinement leur patrimoine et de rechercher dans le sens profond du territoire sur lequel ils vivent, les solutions viables pour assurer durablement son développement, en un mot leur avenir...

En dehors de la classique exposition de l’objet documenté ou du parcours conceptuel éclairé par des objets et des documents, il est judicieux de développer d’autres médiations :
- Site internet très complet, véritable guide interactif du territoire ;
- télévision et radio locale à programmation orientée vers l'Éducation au Développement durable ;
- documentaires audiovisuels ;
- inventaires et archivages en ligne ;
- spectacles arts vivants ;
- événementiels interactifs ;
- ateliers de techniques et savoir-faire reconstitués... ;
- échanges culturels et programme d'ouverture sur le monde ;
- et de mener toute action susceptible d'ouvrir des pistes vers des modèles économiques et sociaux innovants.

Tous ces contenus scientifiques, économiques, informatifs ou documentaires seront accessibles sur le site internet de l'Écomusée de la vallée du Gapeau, qui constitue plus que son organe essentiel et sa salle d'exposition, un véritable média au service de sa communication.
L'Écomusée de la vallée du Gapeau est un outil pour la collectivité et se met à la disposition des communes désireuses de fonder un lieu dédié à la mise en valeur du patrimoine de son territoire.
L'Écomusée de la vallée du Gapeau met au service des projets son expertise scientifique, ses compétences organisationnelles et ses techniques de communication. Il fédère les lieux existants et favorise la création d'un maillage de sites culturels qui présentent ses collections physiques et ses réalisations muséologiques.

Soucieux de favoriser une appropriation sociale du patrimoine, pour en faciliter la valorisation, l'étude et la préservation dans l'intérêt des générations futures, l'objectif de L'Écomusée de la vallée du Gapeau est :
- d'observer ;
- de questionner ;
- d'inventorier ;
- d'analyser ;
- de transmettre.

Musée forum, l'Écomusée de la vallée du Gapeau propose une vision globale et sans rupture entre l'homme et son milieu, invitant la communauté qu'il sert à agir et à contribuer à son propre développement.

L'Écomusée de la vallée du Gapeau

C'est d'abord et avant tout le territoire de la vallée du Gapeau, ses habitants et leurs activités d'hier et d'aujourd'hui. Il s'intéresse à ce territoire sous tous ses aspects :
-  histoire ;
-  géographie ;
-  écologie ;
-  économie ;
-  sociologie ;
-  ethnologie ;
-  archéologie ;
-  patrimoine ;
-  traditions…
La vallée du Gapeau, territoire riche et cohérent, réunit tous les critères qui font le succès et la pérennité des écomusées et des musées de société :
-  une multitude de sites géologiques remarquables ;
-  une aire classée en Zones Naturelles d'Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique ;
-  un passé qui remonte à la Préhistoire ;
-  un très riche patrimoine historique, architectural et culturel ;
-  une tradition humaniste de premier plan avec l'illustre figure de Peiresc ;
- une tradition industrielle (tanneries, papeteries, moulins à huile...) et agricole (figues, cerises...) qui a toujours été orientée vers les produits de haut de gamme et de luxe et qui perdure aujourd'hui ;
-  un potentiel touristique énorme avec la proximité de la mer ;
-  des événements culturels existants, célèbres et bien ancrés ;
-  un climat et une qualité de vie incomparables.