Punica granatum  L.

Grenadier-Punica-granatum-L.
Grenadier-Punica-granatum-L.-2
grenadier-Punica-granatum -L.GW

Nom provençal :
Migranié (Fréjus, Grimaud),
mingranié, vingranié (Hyères)

LYTHRACEAE

Localisation :
Originaire du sud-ouest de l’Asie, souvent cultivé en haies et subspontané dans les friches, les fourrés et à proximité des habitations.

Utilisation :
Dès l’époque de Dioscoride, l’écorce de la racine du Grenadier était employée contre le taenia, mais son usage est dangereux à cause des alcaloïdes toxiques qu’elle contient !
Les fleurs, appelées balaustes, ainsi que la paroi des fruits sont douées de propriétés astringentes utiles contre les diarrhées et la dysenterie.
Le suc de la grenade additionné d’eau était recommandé dans les maladies fébriles, bilieuses et des voies urinaires.

Comestibilité :
Les grenades, dont la pulpe a longtemps servi à la fabrication du sirop de grenadine, donnèrent leur nom à la ville de Grenade en Espagne, fondée par les Maures au Xe siècle.
De nos jours, les nutritionnistes nous recommandent une consommation régulière de grenades.

1222total visits,84visits today