Grémil bleu

Lithospermum purpureocaeruleum  L.

GremilBleuW-800x609
Grémil-bleu-pourpre-Buglossoides-purpurocaerulea-L.-I.M.Johnst.
Gremil-bleuGW

Nom provençal : 
Erbo-dei-perlo,
erbo-de-la-pisseto

BORAGINACEAE

Ses grandes fleurs pourpres
deviennent par la suite bleues
d’où son nom latin d’espèce.

Localisation :
Chênaies pubescentes, chênaies vertes en ubac, bois, lieux frais et ombragés. Bois de la Sainte-Baume, Méounes (Montrieux), etc.

Utilisation :
Après la chute des feuilles du Grémil bleu, seuls subsistent ses petits fruits très durs, brillants et d’un blanc ivoire :
Lithospermum signifie graine de pierre. Rien d’étonnant à ce que ces petits fruits aient été utilisés pour détruire les calculs rénaux, en application de la célèbre « théorie des signatures ».
Le Grémil bleu ainsi qu’une espèce voisine, le Grémil officinal, Lithospermum officinale L., aux fleurs blanc crème, sont surnommés Herbe aux perles.

Comestibilité 
Avec les sommités fleuries, on prépare le « thé d’Europe », une boisson rafraîchis-sante.

Gremil-pourpre-bleu-Lithospermum-purpureocaeruleum-LW

100total visits,1visits today