Euphorbe characias (euphorbia characias)

Cette plante appartient à la grande famille des euphorbiacées dont on compte plus de 1600 espèces dans le monde et une cinquantaine rien qu’en France. Avec les beaux jours, elle commence à fleurir.
L’Euphorbe characias est une plante vivace que l’on rencontre le long des chemins et dans les milieux ouverts du massif.
Vigoureuse, elle mesure de 40 à 90 cm de haut. Tout au long de l’hiver, on peut voir ses feuilles d’un vert bleuté et ses tiges rouges, mais ce n’est que sur la fin février que les premières fleurs apparaissent. Discrètes, elles sont d’une grande beauté pour celui qui sait se pencher un peu et regarder dans ses grandes ombelles. Vert tendre, elle s’épanouira bientôt et dévoilera de grandes inflorescences (10 à 20 cm de diamètre) de couleur vert-jaune. Les fleurs groupées n’ont pas de pétales ; on parle alors de « pseudo fleurs », portées par deux bractées. Les ovaires situés à l’extérieur sont entourés de quatre écailles à nectar rouge brunâtre en forme de croissant de lune. Loin des jolies fleurs aux pétales multicolores que l’on est accoutumé à voir, l’euphorbe rivalise d’originalité.
Un latex blanc, fort toxique, contenant de l’euphorbone, exsude lors des cassures. Ce latex était jadis prescrit comme purgatif, mais les dangers de son utilisation l’ont proscrit médicalement. Certains braconniers s’en servaient pour empoisonner les poissons dans les gours.
Aujourd’hui, plus poétique, l’Euphorbe characia laisse à entendre de jolies notes de musique produites par ses ombelles, et ce, pour le plus grand plaisir des randonneurs.

 

Fabien TAMBOLONI
technicien forestier et naturaliste

44total visits,1visits today