Circuit 1 – Tableau 3

Maison natale de

Gaspard Amédée Gardanne,

général d’Empire

1-3

Gaspard, Amédée Gardanne naît à Solliès-Pont le 30 avril 1758, au N° 9 de la rue Pierre Brossolette (anciennement rue de la Miséricorde), fils de Joseph et de Magdeleine, Rose Jaubert. Lieutenant dans les canonniers garde-côtes de Provence, 1er mars 1779 ; garde du corps du roi, 30 septembre 1780 ; retiré du service en 1784. Lieutenant-colonel en second du 1er bataillon de volontaires du Var, 16 septembre 1791 ; puis lieutenant-colonel le 30 novembre 1792, à l’armée des Alpes, 1792-1793 ; nommé adjudant général, chef de brigade par les représentants du peuple le 13 septembre 1793 ; servit au siège de Toulon en 1793 ; confirmé par le Comité de salut public le 12 avril 1794 ; commandant l’avant-garde de la division Macquart en juillet 1794 ; au combat du col de Tende le 27 juin 1795 ; nommé général de brigade en octobre 1795 ; commandant la 31e brigade de la division Mouret à Toulon le 4 avril 1796. Passa le Mincio à gué à la tête des grenadiers à Borghetto le 30 mai ; nommé commandant à Vérone le 5 octobre ; blessé d’un coup de feu à Arcole le 17 novembre 1796 ; commandant à Tortone et Alexandrie le 27 janvier 1797 ; confirmé général de brigade par le Directoire exécutif le 30 mars 1797 ; commandant la 111e brigade (451e et 631e de ligne) de la 61e division à l’armée d’Italie le 14 juin, puis la même brigade (131e et 631e de ligne) à Venise le 9  août ; à Toulon le 17 mars 1798

 

 

 

gardannesansfonds

commandant une brigade (251e et 751e de ligne) division Kléber le 14 avril ; mais ne partit pas pour l’Égypte. Devint gouverneur d’Alexandrie, y fut assiégé, capitula et fait prisonnier, puis échangé contre le général Mack ; suivit Bonaparte aux Cinq-Cents le 19 brumaire an VIII (10 novembre 1799) ; dans la 171e division militaire le 20 novembre 1799 ; général de division, commande la 141e division militaire à Caen le 14 janvier 1800 ; dépendait de l’armée à l’Ouest et chargé d’organiser une nouvelle division de l’armée de réserve le 5 juin ; servit au passage du Pô, à Montebello et s’empara du village de Marengo le 13 juin 1800, ce qui lui value d’obtenir un sabre d’honneur pour sa bravoure ; commande le corps de blocus devant Gaète du 17 mai au 20 juillet 1806 ; rappelé en France pour commander la 31e division du 61e Corps en septembre 1806 ; blessé dans un combat contre les Russes, 4 février 1807 ; commandant la 41e division au siège de Dantzick, 12 mars/27 mai 1807, envoyé en Silésie, 2 juin 1807 ; commandant les troupes saxonnes en Silésie le 17 juin 1807. Après la paix de Tilsitt, il revenait en France, lorsqu’il fut atteint d’une fièvre à Breslau en Silésie, où il mourut le 14 août 1807. Commandant de l’ordre de la Légion d’honneur le 23 prairial an XII (14 juin 1804). Le nom du général Gardanne est inscrit à l’Arc de triomphe (251e colonne).

173total visits,2visits today