Oratoires de Solliès-Ville

Oratoires de Solliès-Ville

D'après Louis JANVIER

Vue de Solliès-Ville

Notre-Dame des Sept Douleurs

Au début du chemin de la chapelle Notre-Dame du Deffend, et des Selves. Au-dessus du village. Construction en maçonnerie crépie, niche cintrée sur corniche moulurée avec grille. Toit à deux pentes en tuiles creuses avec croix en fer. Bénitier creusé dans le fût.

Oratoire Solliès-Ville GR 51

(Photo : janvier 2015.)

Saint-Antoine de Padoue

Entrée de la propriété de M. Renoir. Route des Selves, quartier des Escabrielles. Érigé en 1981 en reconnaissance d'un vœu exaucé au saint franciscain mort 750 ans auparavant. Sur un mur de restanque, niche cintrée en pierres et maçonnerie en partie crépie, soutenue latéralement par deux petits contreforts, avec statue et grille.

Saint-Jean-Baptiste

Chemin des Selves, au col Saint-Jean. Restauré en 1981 par les soins de la mairie, de la commission culturelle communale (présidente Monique Broussais). Béni : 11 juillet 1982 par l'abbé Arnéodo curé. Grille ouvragée avec Sacré-Cœur surmontant un calice, offerte par M. Barras. Pilier en pierres et maçonnerie sur socle, niche cintrée en pierres de taille abritant une céramique de Nadine David représentant le Baptême de Notre-Seigneur Jésus-Christ par Saint-Jean-Baptiste. Toit à deux versants en tuiles creuses. Bénitier creusé dans le fût. Deux marches sont placées devant.

Oratoire Solliès-Ville, Saint-Jean-Baptiste

Notre-Dame

Dans le village, à cinquante mètres de l'église Saint-Michel, jardin de la maison de l'ancien maire et historien Paul Maurel « L'Ajoucadou ». Béni le 2 février 1955 par le Révérend Père Florenceau (ordre des Prêcheurs). Petite construction basse en moellons. Niche rectangulaire sous une dalle plate servant de toit, abritant une statuette.

Saint-André − Saint-Joseph

Quartier des Aiguiers, au nord du village, chemin de l'Alibran (accès par Solliès-Pont). Élevé en 1968 par M. Chamas à l'entrée de sa proprièté « Li sian ban » à la mémoire du félibre et santonnier-imagier André Filippi. Plaque avec inscription : « En oumenage a Andrieu FILIPPI santounié — imagié prouvençau 1902 — 1962 ». Haut pilier en pierres et maçonnerie. Niche cintrée sur corniche, avec statuette de Saint-Joseph.
Toit pyramidal sur corniche, terminé par une croix de fer.

Santon Filippi

Le santon de Filippi.

Oratoire Solliès-Ville Saint-Roch
L'oratoire. (Photo nov. 2014.)
Oratoire Solliès-Ville, niche Filippi

Détail de la niche. (Photo nov. 2014.)

Oratoire Solliès-Ville, plaque Filippi
Détail de la plaque. (Photo nov. 2014.)

Saint-Hermantaire

Cet oratoire jadis près du vieux puits au début du « Planesteu » a été détruit, mais doit être reconstruit un jour… (que l'on voudrait proche !)

Oratoire Saint-Loup

Patron du village et à l'entrée de celui-ci, a subi le même sort ! (Anciens moines de Lérins, saint Hermentaire ou Armentaire et saint Loup furent respectivement : le premier évêque d'Antibes, et le second de Troyes, Ve siècle.)

SVStSebastien

(La chapelle Saint-Loup construite au XVIIe siècle était situé à l’entrée du village, elle a été remplacée par cet oratoire, dédié au saint, au moment de l’élargissement de la route.) Archives de Solliès-Ville.

 

 

Oratoire Sainte-Marie-Madeleine(1)

Oratoire Solliès-Ville

Situé près du Gapeau, au domaine de la Castille.

Au milieu du socle, un flacon avec un papier comportant l’historique de cette construction a été enfoui dans les maçonneries, il dit « Sur le domaine de la Castille, sis sur la commune de Solliès-Ville, appartenant au diocèse de Fréjus-Toulon, Monseigneur Dominique Rey étant évêque du lieu, à l’initiative de Monsieur Xavier Gariel, directeur de la Fondation qui administre la propriété, a été édifié par l’association "Connaissance et Sauvegarde des Oratoires", en la personne de Monsieur Michel Chiocanini, maître maçon, aidé de Madame Pascale Darius, sa fille, et de Monsieur Jean Maureso.
Le présent oratoire a été dédié à sainte Marie-Madeleine ; Fait à La Castille, le vendredi 7 avril 2017 en l’avant-veille de la fête des Rameaux »

Tous les matériaux sont fournis par la Fondation, dont quatre tonnes de pierres de Bourgogne, deux tonnes de pierres tout venant, le sable, le ciment, l’eau, etc. Tous ces matériaux ont été apportés sur place par le personnel de l’exploitation viticole […] Au milieu du pilon, sous la niche, on voit un beau bénitier en pierre, sculpté par Michel.
Pour l’anecdote, lors des fouilles il fut trouvé un morceau de colonnette, un piston de moteur avec ses deux soupapes ; le morceau de colonnette a été inclus à la base de la face avant, et le piston en haut de la face arrière.

(1) Oratoire non référencés par les Amis des oratoires.

 

 

Bibliothèque : Inventaire des oratoires du Var

960total visits,2visits today