Les Menthes

Les Menthes font partie de la famille des lamiacées tout comme les nombreuses espèces aromatiques qui ornent nos jardins et nos petits plats (thym, romarin, sarriette, mélisse…). On compte plus de mille deux cents espèces de menthes dans le monde et au moins huit espèces sauvages en France. Le port et la reproduction végétative par stolons et rhizomes en font une plante très colonisatrice. Si les Menthes demandent beaucoup d’eau, il leur faut également beaucoup de soleil. Elles sont très résistantes à la sécheresse estivale.
Suspendre de la Menthe dans les maisons apporte une atmosphère paisible à la famille et chasse les mouches et les insectes volants (surtout la Menthe de pouilot).
En magie, il était dit que porter, ou même mastiquer une feuille de menthe, facilitait les avances amoureuses et faisait monter le désir chez son partenaire (les tic-tac n’ont rien inventé !).
Un bain dérivatif (de siège) de décoction de Menthe serait un véritable « Viagra », masculin et féminin, naturel et écolo.
Le menthol contenu dans les feuilles est également excellent pour blanchir les dents.
Toutes les tisanes de Menthe sont apéritives, digestives et carminatives ; elles sont également très rafraîchissantes d’où la coutume du thé vert à la menthe marocain bien connu. Elles sont également stomacales, expectorantes, emménagogues et cholagogues… Une vraie pharmacie pour notre tube digestif !
Les Menthes sont également appréciées dans le cas de piqûres d’insectes et de scorpions dont elles atténuent les actions vénéneuses.

 

Menthe Pouliot, Mentha pulegium
La menthe de pouilot (mentha pulegium) dont l’étymologie vient de pulex (puce), car elle était utilisée jadis pour chasser les puces (dans le poulailler et la niche des chiens).
C’est sans doute la plus médicinale des menthes puisqu’elle est étudiée aujourd’hui dans la recherche contre le cancer.
Attention, elle est aussi la plus toxique : elle était utilisée autrefois à forte dose comme abortif… emportant parfois mère et enfant.

Menthe Pouliot, Mentha pulegium - Photo : Katia Licence Creative Commons

La Menthe aquatique (mentha aquatica) commune le long des ruisseaux, dégage souvent une odeur fort reconnaissable de ces milieux lorsqu’on la foule du pied par inadvertance.
Les feuilles sont glabres et les fleurs en pompons terminaux roses bien reconnaissables.

Menthe aquatique, Mentha aquatic.
Photo :
Andrea Rockstein Licence Creative Commons

Menthe aquatique, Mentha-aquatica
Menthe à feuilles rondes, Mentha-suaveolens
La menthe à feuilles rondes (mentha suaveolens) facilement reconnaissable à ses feuilles oblongues, blanchâtres et tomenteuses au-dessous.
Pour un thé avec cette menthe dont les fragrances sont plus subtiles, il conviendra de ne pas trop chauffer l’eau (le thé solaire est parfait et rafraîchissant lors de vos aventures en collines.

Menthe à feuilles rondes, Mentha-suaveolens.
Photo :
Forest and Kim Starr Licence Creative Commons

Fabien Tambolini : technicien forestier et guide naturaliste.
Conservatoire du Patrimoine.

Retour à la fiche : Menthes

186total visits,1visits today