Les fours à plâtre et à chaux du quartier des Gavots

Les fours à plâtre et à chaux
du quartier des Gavots

3-3

 Dans la vallée du Gapeau – entre La Farlède, Solliès-Pont, et Méounes – se développe les terrains géologiques du Trias (-225 millions d'années à –195 millions d'années) constitués d’argiles rouges, gypse, dolomies, calcaires, conglomérats et grés. Les gisements de gypse ont constitué une richesse locale exploitable et exploitée, surtout en rive droite du Gapeau.

Au quartier des Gavots, desservi par le chemin des Fours à Chaux, nommé par confusion avec les fours à plâtre, on trouve encore, un des derniers vestiges de cette activité dans la vallée, où subsistent deux galeries horizontales d’extraction de gypse de 150 m. Cette exploitation a duré de 1815 à 1903.

Le plâtre est fabriqué à partir de gypse broyé que l'on va déshydrater par une cuisson à 150 °C ce qui retire une partie de l'eau. Il est utilisé pour la construction intérieure en briques et la fabrication de motifs décoratifs (gypseries).

Four-à-ChauxS

Façade des deux fours à plâtre au quartier des Gavots, à Solliès-Toucas. (Propriété privée, photo de 2013.)

Souvenons-nous que le gypse est une roche d’évaporation ou évaporite, formée dans une lagune marine en climat tropical.
Au plus profond de la lagune se forme la calcite (CaCO3) carbonate de calcium, au-dessus, le gypse (CaSO4 2H2O) le sulfate de calcium, par-dessus se forme l’halite, (NaCl) le sel gemme ;  en surface se dépose la potasse, sylvite (KCl) chlorure de potassium.

Avec le temps et les intempéries, le gypse dissous par l’eau a pour effet d’augmenter en sulfate les eaux de source, cette dissolution entraîne par ailleurs des effondrements, voire des glissements de terrain.

193total visits,1visits today