Houx y es-tu ?

Houx, Ilex aquifolium

Branche de houx. Photo : Denis Huin.

Tout le monde connaît son nom, ses feuilles et ses fruits parce qu’il est l’un des symboles des fêtes de Noël. Bien sûr que le houx à des feuilles piquantes, bien sûr que le houx a des fruits rouges, bien sûr que le houx est un arbre du froid ! Mais je peux vous dire (ou plutôt vous écrire) que le houx pousse dans les Maures, que le houx, chez nous, a souvent les feuilles sans aucune épine et que certains n’ont jamais de fruit.
Le houx est un petit arbre à feuilles persistantes, vertes luisantes dessus, parfois munies d’épines, parfois sans épine, et cela sur un même sujet quelquefois.
Il se cantonne aux fonds de vallons frais et ombrés, souvent en bordure des cours d’eau.
Le houx est une plante dioïque, ainsi il existe des sujets mâles qui ne produiront que des fleurs à pollen et des sujets femelles qui produiront des fleurs à ovules. Ce sont bien sûr les sujets femelles qui produiront les fruits, verts en automne, rouge en hiver.
Attention, les fruits sont toxiques pour les faibles humains que nous sommes. Par contre les oiseaux s’en régalent et du coup, dispersent les graines avec leurs fientes.

Le houx est une plante protégée :
la récolte des branches est strictement contrôlée
Cette réglementation est nécessaire tant l’arbre est victime de coupes sauvages ;
des pratiques qui ont abouti à sa quasi-disparition dans certains coins !

Fragon ou petit houx, Ruscus-aculeatus L.
Le nom « houx » est source de confusion en Provence car il est confondu avec le fragon petit houx. Cette petite plante toujours verte, de la famille des asperges, porte de drôles de feuilles raides et piquantes sur lesquelles sont souvent accrochées des fruits rouges.
Vous remarquerez que ces fruits rouges sont visibles en toute saison à l’exception peut être de l’été.
Notre véritable houx, lui, n’arbore ses fruits rouges que vers la fin novembre, plus surement en décembre.
Branche de Fragon. Photo : Parc national de Port-Cros.

Denis Huin : guide naturaliste et ornithologue.
Conservatoire du Patrimoine.

Voir la fiche : Houx

Retour vers la fiche : Fragon

261total visits,1visits today