Benoîte commune ou benoîte urbaine

Geum urbanum  L.

Benoite-Commune-Geum-Urbanum-L
Benoite-des-villes-Geum-urbanum-LW

Crédit photo : Dr Yvan Avramov.

Nom provençal :
Erbo-de-sant-Benòni

ROSACEAE

Localisation :
Fréquente dans les bois et les endroits ombragés jusqu’à 1300 mètres d’altitude.

Utilisation :
La Benoîte jouit d’une grande renommée depuis l’Antiquité.
Riche en tanin, elle est astringente et tonique ; c’est un excellent fébrifuge qui a remplacé, parfois, le quinquina.
Le vin de Benoîte fortifie l’estomac (50 grammes de racine sèche par litre, à faire macérer trois jours).
La racine doit son parfum à une huile essentielle contenant de l’eugénol qui est le constituant principal de l’essence de girofle, distillée du bouton floral d’Eugenia caryophyllata.
Elle a longtemps servi à colorer la laine en lui donnant une belle teinte mordorée.

Comestibilité :
Les racines, cueillies à l’automne, ont une saveur légèrement piquante et un parfum de clou de girofle.
L’infusion des racines agrémente les compotes, les crèmes au chocolat, les fruits au sirop… Les racines fraîches parfument les sauces, les bouillons, les liqueurs, le vin, la bière.

Benoite-Commune-Geum-Urbanum-L2

103total visits,3visits today